Notre terre est précieuse, préservons-la !
Film Woman at War


Difficile de classer Woman at War dans un genre bien spécifique : est-ce une comédie ? Un drame ou même un thriller au thème écologiste ? C’est sûrement un peu de tout ça.
Résolument dans l’air du temps, Benedikt Erlingsson fait de son héroïne, Halla une femme en colère, un peu atypique qui décide de prendre en main le sort de la planète. Voilà une quinqua plutôt bobo qui part en guerre un arc à la main contre une usine d’aluminium du groupe Rio Tinto . Cette « sympathique » multinationale (56 Mds$ de chiffre d’affaires annuels), possède quelques usines en France, qui se sont signalées par des rejets de boues rouges dans les rivières environnantes.
A près avoir dézingué des lignes à haute tension, l’héroïne, sorte d’Erin Brokovich islandaise, face à un attirail technologique au service du pouvoir, n’a que la nature qui l’environne pour échapper à ses griffes. Dans une scène impressionnante on la voit creusant la terre et plongeant dans l’eau glacée. Ses revendications sont détournées par les médias qui en font la terroriste idéale. L’état de guerre civile est omniprésent (attaque de drone). Puis, Halla change de tenue et réapparaît en professeure de chant ! L’aspect musical est accentué par la présence à l’écran d’un trio de musicien, bientôt en alternance avec un choeur de trois femmes : l’un islandais, l’autre ukrainien. S’ajoute à cet emploi du temps chargé l’arrivée imprévue d’une fille adoptive l’attendant en Ukraine. En plus d’avoir deux vies, l’une très aventureuse et l’autre très sage, la guerrière Halla a une soeur jumelle, avec qui on la confond (forcément, car elle est interprétée par la même actrice). Cette soeur jumelle permet en outre un duo plutôt original et ménage un dénouement qui prend des allures de conte.
C e film est un appel à l’insubordination et à l’action directe, une fable révolutionnaire dans une perspective résolument écologique et féministe.
Voilà, n’hésitez pas à aller voir la "femme des montagnes" en action, les images sont superbes, magnifiquement filmées, c’est rafraîchissant, décalé, original et ça donne la pêche. J’en suis ressortie avec le sourire.

9 novembre 2018