Inscriptions à nos listes email: Nouveautés d'ATTAC 78 Nord Comité local ATTAC 78 Nord Lettre d'ATTAC 78 Nord
Article
CPE, CNE, CPLogement ? NON !

Fin de l’occupation de la chambre des propriétaires immobiliers (UNPI), 72 rue de Longchamp, Paris 16e.

L’UNPI a proposé de créer un contrat précaire locatif, calqué sur le CPE, remettant gravement en cause le droit au maintien dans les lieux conquis par les locataires depuis près de 90 ans, et donc le droit de vivre en sécurité dans un logement. Il s’agirait de faire un bail à l’essai pendant 2 ans pour « tester » le locataire. Ce serait sans aucun doute, dans l’esprit de leur promoteur, l’occasion d’accélérer les procédures d’expulsion.

Des associations de mal-logés, de sans-logis et de chômeurs, révoltés par cette proposition qui contraindrait, entre autres conséquences, le locataire à se soumettre à son bailleur, alors que jamais les loyers n’ont été aussi élevés, ont occupé quelques heures le siège régional de l’UNPI en guise d’avertissement, avec 150 personnes.

Une délégation présentera également les revendications des précaires du logement à l’UNPI la semaine prochaine.

Solidaire des étudiants et des salariés en lutte contre le CPE, nous rejoignons ce combat, car une victoire ouvrirait une brèche pour contrer les attaques présentes et futures contre tous les droits sociaux, telle cette exigence des bailleurs privés, héritière de l’époque de « Monsieur vautour » , qui au XIXe siècle symbolisait le bailleur cupide.

La précarité s’accroît aussi pour les locataires et les mal-logés, les jeune à la recherche d’un logement, privés de droits sociaux, les chômeurs. En effet, les loyers ont atteint des records, la spéculation immobilière bat son plein renforcée par la mondialisation libérale.
Des menaces pèsent sur le logement social, sur les statuts locatifs pourtant déjà très libéraux, les expulsions s’intensifient, et la crise du logement s’étend grâce aux politiques gouvernementales.

Retrait du CPE et de toutes les mesures de précarisation du logement, de l’emploi, des revenus, des immigrés ...

Baisse des loyers, application de la loi de réquisition, arrêt des expulsions, production massive de vrais logements sociaux, droit à un logement décent et stable pour tous.

Contre la précarisation des droits, CPE, CNE, RMA, UNEDIC, ASSEDIC, et pour des droits nouveaux : revenu, logement, transport ...

Appelons à rejoindre la Manifestation de mardi 28 mars pour le retrait du CPE, contre toute les formes de précarisation et pour de nouveaux droits (revenu, logement, transport ...)

Jean Lubin, 26 mars 2006
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP