La dernière "Lettre d'ATTAC 78N"
Mobilisation contre l’autoroute A104 ce dimanche 8 Juin de 14 à 18h environ
 (20 juin 2008)

Mobilisation contre l’autoroute A104 ce dimanche 8 Juin de 14 à 18h environ

Il s’agit de lutter contre une telle décision gouvernementale ; l’enjeu consiste ni plus ni moins
à subir ou non une autoroute en milieu urbanisé ; et l’on peut bien inclure ce dilemme dans le chapitre « Quel environnement voulons-nous ? » ou « quels choix de société voulons-nous ? ».

Voilà 20 ans que plusieurs gouvernements se cassent les dents et que 3 ministres annulent les décisions de leurs prédécesseurs avec ce bouclage de la Francilienne, certes bien nécessaire, parce qu’utile tant pour les déplacements en inter-régional que pour délester les axes Sud-Nord existant et notamment le périphérique parisien, sauf à soutenir tacitement l’idée selon laquelle un retour en arrière radical en matière de transport est encore possible ; vaste débat où il faudrait obligatoirement intégrer « quels sont les moyens de transport les mieux adaptés pour desservir les secteurs d’activités et servir les citoyens pour leurs déplacements, pour une bonne harmonisation avec la planète » ; Avec toutes les questions sous-jacentes qui se posent et les moyens que notre société veut bien se donner pour exiger de tels choix qui seraient alors bien légitimes.

Car il y a bien suffisamment de grands espaces dans les champs de betteraves du Vexin pour réaliser un tel projet ; et on peut même dire pour mieux faire car ce qui a été décidé, malgré la contestation de la population riveraine (sauf les élus affiliés au pouvoir actuel), doit relier la A13 (déjà saturée) depuis Orgeval à la A15 entre Cergy et Herblay (on ne pouvait pas faire pire en milieu urbanisé.
Et tenons-nous bien l’A104 doit, après son passage par la forêt domanial de St Germain à Achères, entrer en plein milieu de Conflans à la hauteur de l’actuel pont de la Seine, puis continuer en souterrain seulement mais seulement sur 600 m. jusqu’à Renault Ramond, pour se réenterrer après Norton (pour les gens qui connaissent le secteur) ; or lors des débats publics préalables il était fortement question du passage en souterrain avant et sous la Seine et de bout ern bout ; de plus, il y est prévu pas moins de 4 échangeurs dont le 1° de suite après la Seine ; Il suffit de venir visionner le panorama, depuis la 184 actuelle (avant ce pont), pour se rendre compte autant des nuisances olfactives et sonores que des dangers sanitaires et environnementaux ; quid de nos écoles à moins de 300m. pour certaines et de la santé des riverains (voire pour les plus jeunes et les plus fragiles).
Pour bien comprendre cette décision absurde gouvernementale, il faut bien avoir à l’esprit que le Vexin est classé et que les agriculteurs sont des grands propriétaires terriens à protéger – nous ne jouons pas dans la même cours.

Ce fut quelques 1000 (peut-être 1500) participant(e)s (2000disent les organisateurs) sur quelques 100 000 résistants/résidents dans cette communauté d’agglomération qui se sont déplacé(e)s par ce beau dimanche après-midi malgré la finale de Roland Garros pour participer à la marche de Poissy à Carrières sous Poissy à l’appel des 4 Maires de Conflans, Poissy, Carrières et Maurecourt ; Même des jeunes, sensibilisés, sont venus ainsi que des enfants en bas âges accompagnés et même des personnes avec des canes.
Quelle belle partie de plein air que d’y être venu en vélo par les sentiers le long des berges de la Seine ; Nous sommes repartis après les prises de paroles des autorités locales appelantes et du représentant du collectif COPRA, sereins sachant que pour la prochaine mobilisation, ce sont les dizaines de milliers de gens nécessaires qui seront là pour une bonne visibilité de la résistance, afin que la copie soit revue par les décideurs.

Bien que sur les 4 communes, seules Conflans soit directement impactée, il faut remarquer la participation des 3 autres localités rejointes par Achères dont une représentante à pris aussi la parole pour dénoncer cette ineptie, tellement c’est contraire à toutes les belles promesses du Grenelle de l’environnement de l’hiver dernier et à tout bon sens populaire.
L’itinéraire du bouclage de la Francilienne serpente en pleine urbanisation

Documents associés à l'article
Retour vers l'accueil
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | Site hors zone AGCS