CLIMAT : le 4 juin 2018, étape du Tour ALTERNATIBA aux Mureaux

Tour Alternatiba : qu’est- ce ? En 2015, une équipe de cyclistes (à vélos, tandems, quadruplette ) ont fait un tour de France, de Bayonne à Paris pour le Climat.
Cet événement inédit est formidablement relaté dans le film « Irrintzina, le cri de la génération climat » diffusé à plusieurs reprises dans la région.
E n 2018, une autre équipe a repris la route à Paris, en juin, pour arriver à Bayonne le 6 octobre : 5000 km, 200 étapes pour rappeler la nécessité de construire une mobilisation sur la question de l’urgence climatique, pour une société plus juste, plus solidaire et plus soutenable. Il s’agit de montrer que les alternatives concrètes existent pour réaliser la transition écologique et sociale.
L ’objectif du Tour Alternatiba 2018 est de changer d’échelle, de passer de l’engagement individuel à des projets de territoires, associant populations, associations et collectivités locales. En effet, chacun.e peut agir à son niveau en faveur du climat. Mais face à l’urgence, seule une dimension collective sera à la hauteur du défi climatique.
Les étapes ont été l’occasion de moments festifs, conviviaux, de rencontres, de formation et de mise en valeur des alternatives et initiatives locales.
Ainsi aux Mureaux, plus d’une vingtaine d’associations ont travaillé ensemble et se sont regroupées pour monter un village d’accueil à l’équipe, sur la Place de Bécheville, faire la communication, le fléchage, installer les stands, proposer un repas aux cyclistes de 20 à plus de 50 ans. Une classe du Collège Jules Verne a accueilli et échangé avec l’équipe du Tour. Certains jeunes avaient du mal à croire qu’il était possible de rouler sur de telles distances.
La date, un lundi, choisie par l’organisateur du Tour, était peu propice à rassembler beaucoup de monde ; mais elle a permis à ces associations locales de se rassembler, de se découvrir, de ressentir la nécessité de continuer à avoir des projets ensemble pour poursuivre cette dynamique de changement.

Marie-Pierre Chevrier, 9 novembre 2018