Inscriptions à nos listes email: Nouveautés d'ATTAC 78 Nord Comité local ATTAC 78 Nord Lettre d'ATTAC 78 Nord
Article
Affaire Cleastream : Mobilisations/Soutiens à Denis ROBERT
L’enjeu : la Défense de la liberté d’expression : soutenons Denis Robert

Le Conseil d’Administration d’Attac France réunit le 16 décembre 2006 apporte son total soutien au journaliste et écrivain Denis Robert victime d’un harcèlement judiciaire (200 visites d’huissiers, 30 procédures judiciaires en cours ...)

Les travaux de Denis Robert ont apporté des éclairages importants sur les paradis fiscaux et les dérives de la finance internationale, notamment sur le fonctionnement de la société Clearstream. Le conseil d’administration d’Attac, bien placé pour apprécier leur qualité et la rigueur avec laquelle ces travaux utilisent de sources rares et difficiles à obtenir, condamne le harcèlement inique auquel est soumis ce journaliste intransigeant. Il semblerait que l’on cherche, par cet exemple, à décourager ceux et celles - dont nous sommes - qui étudient, pour la dénoncer publiquement, la criminalité économique et financière qui pourrit le monde.

Nous demandons que soit annulée la mise en examen de Denis Robert dans l’affaire Clearstream, dernier acte de cet acharnement judiciaire.

Un comité de soutien a été créé à Nancy par des amis proches de Denis Robert pour le soutenir moralement et financièrement afin d’assumer ses frais de défense.
(Contact : Comité de soutien à Denis Robert, BP 93602, 54016 NANCY CEDEX - Courriel : "lesoutien@gmail.com".

Le Conseil d’Administration d’Attac souscrit à sa démarche et appelle tous ses adhérent(es) et militant(es) à s’impliquer pleinement dans la campagne en cours.

Pour relayer cette campagne, le comité Attac Romans a déjà pris l’initiative de lancer une opération cartes de vœux réalisées à partir de dessins offerts par des dessinateurs militants. (Contact : Attac Romans, 14 Place du Chapitre 26100 Romans - Courriel : paradis.romans@attac.org).

D’autres initiatives de soutien soutenues par Attac et ses comités locaux sont en préparation.

Denis Robert a dit la vérité, il doit savoir que nous ne le laisserons pas baillonner et qu’il peut compter sur le soutien actif d’Attac.

Paris le 16 décembre 2006 « http://france.attac.org/spip.php?article6803 »

Comité de soutien à Denis Robert, BP 93602, 54016 NANCY CEDEX

200 visites d’huissiers à son domicile, 30 procédures judiciaires en cours...

C’est la réponse de Clearstream et de ses banques clientes ou des autorités judiciaires françaises et luxembourgeoises aux révélations du journaliste écrivain Denis Robert. Son seul tort, avoir dit la vérité.

Face aux moyens financiers colossaux de ses détracteurs Denis Robert ne peut opposer que son énergie, ses livres et sa bonne foi.

Ça risque de ne pas suffire.

Vu les sommes réclamées et la multiplication des procédures, nous avons décidé de lui venir en aide en créant un comité de soutien, amical et financier.

Notre but est de collecter des fonds et régler pour Denis Robert les frais d’huissier et d’avocats engendrés par ce harcèlement judiciaire.

Vous pouvez nous y aider en versant 10 euros ou plus ou moins à l’ordre du « comité de soutien à Denis Robert » et en envoyant votre don à l’adresse ci-dessus.
Pour toute question, envoyez-nous un mail à lesoutien@gmail.com.

Aujourd’hui après cinq années de combat en France mais aussi au Luxembourg, en Suisse et en Belgique, Denis Robert ne peut plus suivre financièrement. L’affaire du corbeau et les révélations (ennuyeuses pour le pouvoir en place) de son dernier livre « Clearstream, l’enquête » n’ont pas arrangé les choses : Clearstream a déposé de nouvelles plaintes à Luxembourg et en France réclamant des dommages et intérêts vertigineux. La firme attaque également ses interviews dans la presse. Si l’on prend en compte les plaintes déposées par la banque russe Menatep, la banque générale de Luxembourg, le cabinet d’audit Barbier-Frinault ou celle de Dominique de Villepin, 31 procédures sont en cours en ce moment. Aucune n’est prés d’être définitivement jugée puisque Clearstream ou ses alliés font appel ou se pourvoient en cassation dès lors qu’ils sont déboutés.

Au total, plus de six millions d’euros de dommages et intérêts cumulés sont ainsi réclamés à Denis Robert, ses témoins, les Arènes et Julliard ses éditeurs ou Canal plus qui a diffusé ses films.

Sur 28 jugements rendus au 1er juin 2006, Clearstream et ses alliés n’ont obtenu que 3 euros en leur faveur alors qu’ils demandaient entre 100 et 300 000 euros par procédure.

Nous ne voulons pas laisser Denis seul. C’est pourquoi nous faisons appel à vous pour soutenir concrètement sa défense face au rouleau compresseur de Clearstream et de ses alliés. Par ses livres et ses films, il nous a aidé à mieux comprendre les coulisses de l’hyper finance et les moyens mis en place visant au pillage des États grâce à des boîtes noires comme Clearstream.

Il est temps pour nous de l’épauler.

Patrick Vachon, 3 janvier 2007
PS:

Nous pensons que le soutien moral est aussi important que le soutien financier : merci pour lui donc et pour la cause.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP